• Archives de la Catégorie Pluie
  • Le Béarn touchés par des inondations

    Gan, Arudy, Rébénacq, Buzy et Ogeu touchés par des inondations

    Gan, Arudy, Rébénacq, Buzy et Ogeu touchés par des inondations
    Les images sont impressionnantes, notamment du côté d’Ogeu.
    Les violents orages qui ont eu lieu cette nuit ont fait déborder de nombreux cours d’eau, particulièrement dans la zone entre Arudy et Gan. 

    Cette nuit, de violents orages se sont abattus sur le Béarn et la Soule. Et ce lundi matin, entre Arudy et Gan, les dégâts sont importants. Les pompiers ont indiqué avoir effectué une dizaine d’interventions dans cette zone, dont celle pour éteindre une maison en flammes suite à un impact de foudre à Sévignacq-Meyracq. Sur de nombreux axes routiers, la circulation est perturbée si ce n’est impossible, car de nombreux cours d’eau sont sortis de leur lit. C’est notamment le cas du Neez, à Rébénacq. 

    La République des Pyrénées
     
    La République des Pyrénées

    Entre Arudy et Gan, la D934 est d’ailleurs coupée juste avant Rébénacq. Outre l’eau, des arbres seraient tombés sur la chaussée. Du côté de Buzy, des champs inondés menacent de déborder sur la D34, à la sortie du village. La D920 en direction d’Ogeu est également noyée sous les eaux. Pour preuve, cette photo d’un de nos lecteurs à Ogeu…

    La République des Pyrénées

    A Gan aussi, le Neez a déversé ses eaux sur le parking du Super U voisin…

    La République des Pyrénées
    La République des Pyrénées
    La République des Pyrénées

    Mais également sur le centre du village. 

    La République des Pyrénées
    La République des Pyrénées
    Rue Marca, à Gan.
    Rue Marca, à Gan.
    Rue Marca, à Gan.

    Source La République des Pyrénées


  • Prévision des risques orageux

    Bulletin du mercredi 4 juillet émis par le site www.keraunos.org

    PREVISION GLOBALE TOUS RISQUES ORAGEUX

     

    QUALIFICATION GÉNÉRALE DU RISQUE ORAGEUX

    Risque orageux sévère, notamment dans le quart sud-ouest du pays, avec fort potentiel de rafales de vent violentes, de grêle et de pluies abondantes.

    PRÉVISION DES RISQUES ORAGEUX

    ENTRE AQUITAINE ET AUVERGNE… RISQUE 3/4 : RISQUE D’ORAGES VIOLENTS

    Des orages évolueront localement en matinée et début d’après-midi aux abords du Massif Central notamment, en produisant quelques chutes de grêle éparses.
    L’activité orageuse se renforcera ensuite sensiblement à partir du milieu d’après-midi. Les premiers orages violents sont ainsi attendus à partir de 15h-16h sur le sud de l’Aquitaine ; ils pourront produire de violentes chutes de grêle, de fortes rafales de vent et des pluies intenses, tout en progressant vers l’est et le nord-est. Ils seront suivis par une dégradation orageuse massive et organisée, qui gagnera au fil de la soirée tout l’axe Aquitaine – Massif Central ; ces orages pourront encore produire des chutes de grêle ponctuelles, mais c’est surtout de violentes rafales de vent qui pourront marquer les orages les plus actifs, avec des pointes localisées > 120 km/h, voire isolément > 140 km/h, notamment entre Gers, Lot-et-Garonne, Dordogne, Tarn-et-Garonne et Lot. En fin de soirée et cours de nuit, c’est surtout une très forte activité pluvieuse qui dominera, en particulier aux abords du Massif Central (lames > 50 mm possibles en peu de temps).
    PROBABILITE DE GRÊLE VIOLENTE (> 5 cm)

     

  • Alerte orages et pluie-inondations

    Alerte orages et pluie-inondations: à quoi s’attendre dans le Sud-Ouest ?

    Photo Bertrãn Bucheli

    Les orages vont être immobiles et s’acharner, prévient Météo France. Les intempéries toucheront plutôt l’intérieur de la Nouvelle-Aquitaine

    Mai 2018 est électrique. Depuis le début du mois, le sol français a été frappé par 157 000 impacts de foudre, du jamais vu depuis au moins 2000 et le début des recensements mis en place par Météo-France. 

    Ce mercredi 30 mai, 41 départements ont de nouveau été placés en alerte orange en prévision d’orages violents attendus en fin d’après-midi et en soirée. L’alerte est valable sur une large bande traversant la France en diagonale du Sud-Ouest au Nord-Est.

    En Nouvelle-Aquitaine, la vigilance aux orages s’accompagne d’une alerte « pluie et inondations » en Charente (16), Dordogne (24), Gironde (33), Landes (40), Lot-et-Garonne (47), Pyrénées-Atlantiques (64).

    Sud Ouest

    Notamment la Dordogne et le Lot-et-Garonne

    À quoi s’attendre dans le Sud-Ouest ? Météo France prévoit « des orages avec des pluies très intenses localement. Les cumuls seront très forts, 50 mm en peu de temps », avertit Gaëtan Heymes, prévisionniste à Bordeaux. 50 mm, c’est l’équivalent de deux-trois semaines de précipitations à cette époque dans la région. Des pointes à 80 mm sont même possibles.

    Ces orages « vont être immobiles ». « Ils vont se former et s’acharner dans certaines zones. C’est une situation à surveiller parce que dans des endroits, il ne va pas tomber grand-chose, mais 10 km à côté, il pourra tomber 50 ou 60 mm en peu de temps« , poursuit le météorologue, qui rappelle que les sols sont déjà très humides avec la succession d’orages.

    « Les orages les plus forts électriquement devraient débuter en fin d’après-midi vers 17–18 heures ». L’activité électrique devrait ensuite baisser à partir de 20–21 heures, mais les fortes pluies devraient continuer dans la nuit, indique Gaëtan Heymes.

    L’épisode du jour devrait davantage toucher l’intérieur de la Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, le littoral pourrait être épargné par la pluie. En revanche, l’axe orageux devrait se maintenir une grande partie de la nuit notamment sur la Dordogne et le Lot-et-Garonne, « où il y a un risque de fortes pluies jusqu’à 3–4 heures du matin ».

    Aucune prévision de grêle n’est annoncée, mais Keraunos prévoit une possibilité de tornadedans l’est de la Nouvelle-Aquitaine.

    Sud Ouest
    Sud Ouest

    Plusieurs vagues d’orages ont frappé la France ces derniers jours, faisant parfois de lourds dégâts et même une victime, une fillette de 6 ans morte après la chute d’une branche dans un parc samedi près de Laval.

    Le vignoble bordelais a beaucoup souffert de la grêle le week-end dernier et la ville d’Epinal, dans les Vosges, a demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle après de fortes inondations en début de semaine.  

    Plusieurs vagues d’orages ont frappé la France ces derniers jours, faisant parfois de lourds dégâts et même une victime, une fillette de 6 ans morte après la chute d’une branche dans un parc samedi près de Laval. 
    Le vignoble bordelais a beaucoup souffert de la grêle le week-end dernier et la ville d’Epinal, dans les Vosges, a demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle après de fortes inondations en début de semaine.  

    Et ensuite ?

    Il y aura un peu de répit. Jeudi ne devrait pas être si orageux mais tout de même électrique.

    La fin de semaine devrait être un peu plus calme, selon Gaëtan Heymes de Météo France. Mais en fin de week-end, voire début de semaine prochaine, le ciel risque de nouveau d’être perturbé.

    Source Sud-Ouest.

     


  • C’est le 2e hiver le plus pluvieux en 60 ans !

    Avec 423 mm d’eau tombés et 47 jours de pluie, cet hiver a été le deuxième plus pluvieux depuis 1956.

    Le Béarn a atteint des records de pluie au cours de l’hiver dernier. À Météo France Biarritz, le prévisionniste Vincent Patouiller a dressé le bilan de cet hiver. À Pau, il y a eu 255 heures d’ensoleillement, contre 321 heures en moyenne pour les normales saisonnières. « C’est 79 % de l’ensoleillement attendu. » On a même connu 19 jours sans ensoleillement. Un jour de moins que la normale saisonnière

     

    17 jours de pluie en février

    La pluie n’a pas été en reste. Avec 47 jours de pluie contre 32 normalement, 423 mm contre 275, soit une hausse de +150 %, l’hiver 2017-2018 se classe comme le 2e plus pluvieux depuis 1956 dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est même tombé 690 mm sur la côte basque alors que les normes saisonnières sont de 390 mm. 59 jours de pluie contre 38 à Biarritz. Au cours du mois de février, marqué par des crues, on a même compté jusqu’à 17 jours de pluie sans discontinuer. Pas étonnant que l’on ait eu les pieds dans l’eau et le moral dans les chaussettes.

    Les éclaircies de ce mercredi et le ciel plutôt mitigé attendu ce jeudi ne signent qu’une trêve temporaire. Le retour d’un temps très perturbé et des averses est prévu dès vendredi, avec même des averses orageuses dans la nuit de vendredi à samedi en Béarn. Vent et pluie seront encore au menu de la journée de samedi. Une amélioration est espérée pour dimanche ou lundi, à la faveur d’un vent de sud qui pourrait chasser nuages et idées noires.

    Statistiques pour la ville Orthez relevé par la station de MétéOrthez :

    Janvier avec 16 jours de pluie et 224,4mm est le mois le plus pluvieux en terme de quantité. En février il n’est tombé « que » 119,5 mm en 14 jours. On terminera avec le mois de mars qui compte le plus de jours pluvieux avec 19 jours de précipitation pour 155,8mm et le mois n’est pas encore terminé.

    Source: La République des Pyrénées


  • Avalanches et inondations : risque très élevé en Béarn et Soule

    Avalanches et inondations : risque très élevé en Béarn et Soule
     
    Les précipitations de pluie et de neige qui ont débuté ce dimanche et doivent se poursuivre dans la nuit de mardi à mercredi ont poussé Météo France à publier plusieurs bulletins d’alertes, pour les avalanches en montagne et les inondations dans la plaine

    Cela n’aura échappé à personne : il a beaucoup plu et beaucoup neigé sur le Béarn et la Soule depuis dimanche. Des cumuls de précipitations qui provoquent un fort risque d’avalanche en montagne, et promettent des débordements des cours d’eau dans le piémont et en plaine.

    En montagne, Météo France a élevé le risque d’avalanche à 4 ce lundi, soit un risque très prononcé, qui pourrait passer à 5, un niveau rare de risque une fois toute la neige tombée. Concrètement, depuis dimanche après-midi il est déjà tombé, au-dessus de 1800 m, 30 à 40 cm en moyenne, localement 60 cm, sur le massif du piémont. Et de 20 à 30 cm sur le massif frontalier. Cette neige s’est humidifiée sous 2000 m ce lundi, provoquant déjà pas mal d’avalanches », écrit Météo France, qui prévoit encore de fortes chutes de neige dans la nuit de lundi à mardi. 

    Voir l'image sur Twitter
    On attends d’ici mardi matin 30 à 40 cm supplémentaires, voire 60 cm localement, sur les massifs béarnais, et 15 cm supplémentaires ce mardi dans la journée. « Le cumul de neige fraîche devrait atteindre à 1800 m les 80 à 100 cm en cours de journée de mardi.  Il faudra alors craindre le départ de nombreuses avalanches naturelles. Une fois ce cumul critique de 80 à 100 cm de fraîche atteint, certaines avalanches pourront être grosses et atteindre les infrastructures des stations de ski. Certains couloirs à fort dénivelé pourront se purger et couper des routes jusqu’à moyenne altitude », écrivent les prévisionnistes de Météo France.
    La République des Pyrénées
    Crédit photo : Twitter

    Neige : les cols du Pourtalet et de La Pierre-St-Martin fermés

    A noter que ce lundi soir, les services des routes du Département ont annoncé la fermeture des cols du Pourtalet, en Ossau, et de La Pierre-Saint-Martin en Barétous.

    Voir l'image sur Twitter
     

     ❄️⚠️ Les cols du Pourtalet et la Pierre Saint-Martin sont actuellement fermés.
    Vigilance orange avec risque de fortes pluies et de crues
    Risque d’avalanches sur les massifs Aspe, Ossau, Montagne Basque. Chutes de neige sur massifs jusqu’à demain après-midi

     

    Crues : le Gave d’Oloron en vigilance Orange

    Ces précipitations soutenues également à basse altitude provoquent aussi un relèvement du niveau des cours d’eau. C’est le cas particulièrement pour le gave d’Oloron, qui est placé en vigilance orange pour les inondations. « Les premières réactions du gave d’Oloron ont été observées ce lundi dans le secteur d’Oloron et d’Escos. Les pluies qui reprennent ce lundi avec une intensité plus marquée durant la nuit de lundi à mardi et la matinée de mardi vont faire repartir à la hausse les niveaux d’eau sur le gave et entraîner des débordements significatifs », précise le site Vigicruesqui a également placé en vigilance jaune le gave de Pau dans sa partie Béarn, le Saison, mais aussi la Nive et la Nivelle.

    La situation de vigicrues ce lundi à 17 heures. Cliquez sur l'image pour avoir la mise à jour.
    La situation de vigicrues ce lundi à 17 heures. Cliquez sur l’image pour avoir la mise à jour.

    Crédit photo : Vigicrues

  • Pluie: record en vue en fin de semaine

    © PHOTO Theillet Laurent

    Des pluies intenses et de la neige à 900 mètres sont prévues ces jeudi 25 et vendredi 26 janvier. Le cumul des précipitations s’approche des records.

    Avec 427 litres d’eau tombés sur les Pyrénées-Atlantiques (225 relevé sur la station de MétéOrthez) depuis début décembre, la pluviométrie approche les records des années passées. « Nous atteignons le 5e rang des périodes les plus pluvieuses« , constate Stéphane Defoy, prévisionniste de Météo France.

    A titre de comparaison, sur la troisième marche du podium, à la même période en 2013, il avait plu 439 litres par mètre carré.

    Janvier particulièrement arrosé
    Le mois de janvier n’est pas terminé et il est déjà tombé deux fois plus d’eau qu’à la normale. Et une pluie intense et discontinue va s’empiler, jeudi et vendredi, sur le Pays basque.
    Il devrait tomber entre 50 et 60 litres d’eau par mètre carré. Ces cumuls seront les plus importants du Sud-Ouest. Et il devrait neiger à 900 mètres », ajoute Stéphane Defoy.

    Source: SUD-OUEST