Le Moyen-Orient sous la neige.

Share Button

Source: France24

Liban, Égypte, Syrie, Israël… depuis quelques heures, le Moyen-Orient est recouvert d’un doux manteau de neige. De quoi réchauffer un temps le cœur des habitants de ces zones sensibles, voire déchirées par la guerre.

Israéliens et Palestiniens en ont déjà fait la pire tempête depuis 60 ans. Alexa a semé la zizanie sur les routes et dans les villes du Moyen-Orient les 12 et 13 décembre. Frappant de la Turquie à l’Égypte en passant par la Syrie, elle offre un rare spectacle pour les habitants de la région, davantage habitués à des températures plus clémentes.

Mais derrière les belles images, cette tempête rappelle que la saison hivernale s’annonce difficile notamment pour les Syriens qui s’apprêtent à vivre leur troisième hiver depuis le début de la guerre civile. Dans la plaine de Bekaa au Liban, environ un million de réfugiés syriens sont répartis sommairement dans quelque 250 camps mal équipés et non chauffés.

Au sud de la Syrie, dans les quartiers rebelles de Hara, assiégés par l’armée qui empêche l’arrivée de fioul et de nourriture, « la tempête a rendu les choses encore plus difficiles », déplore un militant, Abou Anas, interrogé par l’AFP. « Le pire étant pour les enfants et les personnes âgées qui supportent moins bien le froid ». La neige a aussi empêché l’ouverture d’un pont aérien annoncé par l’ONU pour envoyer 40 tonnes d’aide aux régions kurdes de Syrie à partir du Kurdistan irakien.

Dans la ville de Jérusalem, perchée sur des collines à 800 mètres d’altitude, la couche de neige, qui devrait tomber jusque samedi, a atteint une quarantaine de centimètres. Près de 25 000 foyers ont été privés d’électricité, a déclaré le maire à la télévision israélienne.

À Gaza, une fine couche de neige a rapidement laissé place à des pluies diluviennes faisant trois blessés graves dans des accidents liés à ces intempéries, a indiqué le porte-parole des services de santé. Suite à une demande de l’ONU, l’armée israélienne a ouvert le point de passage de Kerem Shalom pour laisser entrer dans l’enclave palestinienne des conteneurs de gaz pour le chauffage et quatre pompes à eau destinées aux zones inondées.

En Égypte aussi la neige a surpris les habitants ! Le Caire n’avait pas vu la neige depuis plusieurs décennies. Dans le Sinaï, les autorités égyptiennes ont été contraintes de fermer le port d’Alexandrie.

En Jordanie, enfin, la sûreté générale a appelé les habitants à rester chez eux, car la plupart des rues d’Amman étaient « quasi fermées à cause de la neige ». En province, plusieurs grandes routes ont également été fermées à la circulation.