Savez-vous faire la différence entre saisons calendaires et météorologiques ?

Share Button

z_20saisons

Nous voilà désormais depuis ce lundi dans l’automne météorologique. Pourtant, nombreux sont ceux qui ignorent la différence entre les saisons du calendrier et celles définies en météorologie, incitant alors les prévisionnistes à aller réviser leurs bases. Explications.
La météo ne suit pas le calendrier
Si les saisons météorologiques existent, ce n’est pas pour embêter le monde mais plutôt pour s’accorder sur les types de temps dominants durant les différents mois de l’année. Plus concrètement, le maximum de chaleur ne se produit pas au moment du solstice d’été mais aux alentours de la mi-juillet. De même la période la plus froide de l’année n’a pas lieu au moment du solstice d’hiver mais vers le 15 janvier. La saison météorologique tend donc à respecter davantage le climat que la saison calendaire (même si cela n’est pas toujours vrai car tout le monde sait que la météo n’en fait parfois qu’à sa tête).
Par ailleurs, l’établissement des saisons par mois favorise l’élaboration des statistiques climatologiques. Ainsi, pour l’été, on considére les trois mois les plus chauds à savoir juin, juillet et août. Dans la même optique, les trois mois les plus froids – décembre, janvier et février – constituent l’hiver. Le printemps (mois de mars, avril et mai) et l’automne (mois de septembre, octobre et novemnre) sont les deux trimestres entre l’hiver et l’été, constituant des périodes de transition entre les deux saisons chaude & froide.
Vous l’aurez donc compris, nous venons de basculer ce lundi 1er septembre dans ce que l’on appelle l’automne météorologique.