Succession de tempêtes à partir de vendredi

Share Button

Bulletin de vigilance Météo France

Succession de tempêtes à partir de vendredi

De vendredi à dimanche, trois dépressions actives vont se succéder sur la France. Elles seront associées à de violentes rafales de vent et maintiendront une mer fortement agitée et dangereuse sur le littoral atlantique. Dès ce jeudi soir, de très fortes vagues sont attendues sur le Finistère qui est placé en vigilance orange vagues-submersion.

Vendredi 3 février, des vents violents vont concerner l’ouest de la France au passage d’une dépression très creuse. En début de matinée, les rafales pourront atteindre 120-130 km/h sur la pointe Bretagne puis s’étendront du sud de la Bretagne aux Pays de la Loire. Elles gagneront rapidement les côtes nord de la Bretagne et le Cotentin. A l’intérieur des terres, on attend des rafales de l’ordre de 90-110 km/h de la Bretagne à une partie des Pays de la Loire et de la Normandie. La mer sera forte et dangereuse sur l’ensemble de la façade atlantique.

Pour suivre l’évolution de la situation, consultez nos prévisions et la carte de vigilance.

Des vents potentiellement très violents samedi

Dans ce contexte perturbé bien installé, une nouvelle tempête devrait toucher la France samedi 4 février. Le scénario actuellement envisagé est une trajectoire la faisant circuler des côtes charentaises et vendéennes jusqu’au Nord-Est en passant par le nord du Massif central. Dès la seconde partie de nuit de vendredi à samedi, les rafales pourraient être localement violentes, pouvant atteindre 150 km/h sur le littoral charentais et aquitain. Dans les terres, le vent soufflera très fort également, jusqu’à 120 km/h des Charentes au nord du Massif central. La mer restera dangereuse sur le littoral notamment de la Vendée à la frontière espagnole où le risque de vagues-submersion sera élevé.

Une nouvelle dépression dimanche moins venteuse que celle de samedi

Dimanche 5 février, une nouvelle dépression d’intensité plus faible que la précédente devrait concerner le pays. Cette dépression pourrait générer des vents forts, de l’ordre de 100-120 km/h le long du littoral atlantique jusqu’à 110 km/h à l’intérieur des terres. Il reste de fortes incertitudes sur sa trajectoire. Le pourtour méditerranéen pourrait également être concerné.

Pour en savoir plus, consultez nos dossiers tempêtes et vagues submersion.

image 1

image 2