• Archives de la Catégorie Vague/submersion
  • Le littoral atlantique est en vigilance orange vague/submersion.

    Le littoral atlantique est en vigilance orange vague/submersion.

    Si vous êtes en vacances, allez voir le spectacle de grosses vagues annoncé pour demain mardi avec l’arrivée d’une forte houle combiné avec de grands coefficients de marée. Sinon, vous pouvez toujours regarder ce spaectacle au chaud depuis votre canapé sur le site http://www.webcam-hd.fr


  • Forte précipitation pluvio-neigeuse sur le 64 et 65

     

    Un épisode pluvio-neigeux durable et potentiellement intense va concerner les Pyrénées entre le 24 et le 28 février prochains. Une perturbation pluvieuse très active doit atteindre les Pyrénées dans la soirée en donnant des pluies soutenues sur le piémont et ses abords et de la neige en altitude.

    accumulation 3 jours
    Image Météociel

    Coup de vent , forte pluie localement orageuse cette nuit ! 

    Avec la bascule du vent au nord-ouest et l’arrivée d’un front froid ce soir, on attend des rafales à 100-120 km/h sur la côte Basque et Landaise sous de puissants grains parfois orageux. A l’intérieur des terres, des rafales de 80-90 km/h sont probables tandis que des chutes de grésil sont possibles partout.

    Mardi , le cumul sera conséquent, souvent supérieur à 30mm en 24h en plaine et 50mm sur le piémont. On surveillera le littoral Basque qui deviendra très dangereux car on attend des déferlantes et des creux de 6 à 8m (9 au large).

    Une brève accalmie est envisagée dans la nuit de mardi à mercredi, les pluies ne cessant toutefois pas totalement. Elles se renforceront à nouveau un seconde partie de nuit et début de matinée de mercredi avant l’arrivée d’une nouvelle et puissante dégradation. Cette dernière par effet de blocage orographique persistera jusqu’à samedi en fin de journée voire nuit suivante.

    Sur l’ensemble de l’épisode, qui devrait durer environ 4 à 5 jours, les lames d’eau devraient devenir particulièrement importantes notamment sur les Piémonts où les 300 mm pourront être dépassés notamment entre le Pays-Basque (64) et la Bigorre (65) , jusqu’à 300mm concernant le piémont de l’Ariège (09) , de la Haute-Garonne (31) et de l’ouest des Pyrénées-Orientales (66). En zones de plaine, les valeurs seront plus aléatoires, de l’ordre de 60mm à 120mm

    Fortes chutes de neige en montagne.

    La limite pluie-neige vers 1300 m, s’abaisse lentement jusque vers 500/600 m en fin de nuit prochaine, puis remonte vers 900 m en cours de journée de mardi dans une masse d’air radoucie. Par contre celle-ci remonte vers 1800 mètres à partir de mercredi. Le risque d’avalanche y sera particulièrement fort tandis que le lessivage du manteau neigeux fera grossir les cours d’eau !  D’ici vendredi soir, on attend à 2000 mètres des cumuls de l’ordre de 2 à 3 mètres de neige notamment entre le relief du Haut-Béarn et de la Bigorre.

    Source Hebdo Météo


  • Grande marée attendue sur le littoral.

    Le risque de submersion, qui devrait atteindre un pic ce samedi, est anticipé dans les cités balnéaires de la Côte basque. Exemples à Anglet et Biarritz

    Grandes marées : le littoral basque se prépare
    © PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN

    La Côte basque attend une marée record, en raison de coefficients exceptionnels, qui grimperont jusqu’à 118 ce samedi. Pour l’heure, les conditions météorologiques accompagnant ce phénomène restent incertaines, comme leur impact. La houle et le vent, difficiles à anticiper trop en amont, peuvent accroître le risque.

    Aussi, le littoral basque se prépare, comme à Biarritz et Anglet, où les services techniques sont sur le qui-vive. Rappelons qu’en octobre dernier,un promeneur était mort noyé, emporté par une vague, plage de la Milady à Biarritz. Un mois plus tard, une jeune femme avait également péri à Anglet, à la Chambre d’Amour.

    • A Anglet, l’accès aux plages interdit

    La police municipale a prévu de multiplier ses rondes à proximité de l’océan. Un dispositif auquel s’ajoute une batterie de mesures susceptibles d’être renforcées si les conditions l’exigent.

    L’accès aux plages et aux digues est interdit à partir de ce jeudi 19 février. Et ce jusqu’au lundi 23 février, au matin. Des barrières doivent être disposées à l’entrée des épis, ainsi qu’aux entrées de plages.

    Durant ces quatre jours et demi, il sera également interdit d’emprunter l’esplanade piétonne située au niveau des blockhaus de la plage de la Barre, ainsi qu’à l’aire dite « des Cabanas ».

    La promenade du littoral sera fermée depuis le solarium, à l’extrémité sud de la Chambre d’Amour, jusqu’au kiosque nord du deck des Sables d’or. Ce périmètre pourra toutefois être adapté en fonction des circonstances météorologiques.

    Enfin, le passage de l’avenue des Vagues, situé à proximité immédiate de l’océan, dans le virage de la grotte de la Chambre d’Amour, sera placé sous haute surveillance. Si sa submersion est possible, la chaussée pourra être temporairement fermée.

    • Dunes et sacs de sable à Biarritz

    Ces mercredi et jeudi, des dunes sont édifiées sur la Grande Plage et sur la plage du Port Vieux et des sacs de sable posés le long du casino municipal, dont les terrasses extérieures vont être enlevées.

    La police municipale est en alerte avec surveillance particulière des sites suivants : Miramar, Grande Plage, Port Vieux et Côte des Basques.

    Les écoles de surf, le club de sauvetage côtier et les Ours blancs auront interdiction de se mettre à l’eau.

    Vendredi et samedi, à marée haute, plusieurs sites seront interdits d’accès :

    • Le Phare (promenade basse)
    • La promenade du Miramar
    • La promenade Winston Churchill (sous le Palais)
    • Quai de la Grande Plage
    • Parvis Sud du Casino, Boulevard du Général de Gaulle
    • Rocher du Basta
    • Digues du Port des Pêcheurs
    • Perspective du Rocher de la Vierge
    • Niveau Bas du Port Vieux (promenade inférieure)
    • Boulevard Prince de Galle accès Côte des Basques, selon conditions

    • L’appel à la prudence de la préfecture maritime

    « Ces forts coefficients de marée, souligne la préfecture maritime dans un communiqué diffusé dès ce mardi. « C’est pourquoi, le préfet maritime appelle à la plus grande prudence dans toutes les activités se déroulant en bord de mer, et en particulier pour la pêche à pied ou les promenades sur le littoral. Quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la

    Dans ce communiqué, il est notamment recommandé :

    de consulter, avant toute sortie en mer ou sur le littoral, la météo, les coefficients et horaires de marée, et si nécessaire de se faire expliquer ce que cela implique concrètement

    de ne pas sortir seul et d’informer ses proches de ses intentions au préalable (heure de départ et si possible de retour).

     –de rester à proximité d’un point de repli et de conserver un point de repère visuel sur le littoral (en montant, la marée peut modifier considérablement la perception l’environnement.

    Source SUD-OUEST


  • Des vagues de 8 mètres attendues jeudi sur la côte.

    Côte basque : des vagues de 8 mètres attendues jeudi
    Les vagues pourraient atteindre 7 à 8 mètres avec une période de 18 secondes, des vents entre 100-120 km/h et une houle de 15 mètres au large.© PHOTO ARCHIVES Bertrand Lapegue

    Une houle massive frappera les côtes basques ce jeudi 11 décembre. Les vagues pourraient atteindre 7 à 8 mètres avec une période de 18 secondes, des vents entre 100-120 km/h et une houle de 15 mètres au large.

    Une grande prudence est de mise sur tout le littoral basque surtout pendant les marées hautes qui auront lieu à 7h16 (coefficient 68) et à 19h39 (coefficient 64). Les vagues seront encore très grosses le vendredi.

    Comme l’indique le site Planète Surf, « la houle massive attendue au Pays basque ces prochains jours va permettre de disputer, du côté de Getxo (Espagne), le Punta Galea Challenge. Après l’avoir placée ce dimanche en alerte jaune, l’ASP a confirmé ce lundi la tenue de l’épreuve – remportée l’an passé par le Sud-Africain Grant Baker – le jeudi 11 décembre. Le coup d’envoi de cette première des trois levées de l’hémisphère nord du Big Wave World Tour 2014-2015 sera donné vers 9 heures. »

    Source: Sud-Ouest


  • Le tour des dégâts en Béarn et Soule

    60 m2 de toiture ont été emportés par le vent à la ferme Lait P'tits Béarnais, à Castétis. (b. c.)
    60 m2 de toiture ont été emportés par le vent à la ferme Lait P’tits Béarnais, à Castétis. (b. c.)

    La foudre est tombée sur une habitation, route de Baigts-de-Béarn à Saint-Boès. Les pompiers ont été appelés vers 4h15. Le sinistre a ravagé la toiture.

    La nuit dernière, les secours sont intervenus à 27 reprises dans le département, pour des arbres ou des poteaux tombés en Béarn, pour des inondations côté basque. Ce mardi matin, une dizaine d’interventions sont en cours.

    Le vent a soufflé fort ce lundi après-midi en Béarn où les services de Météo France ont relevé des rafales à 118 km/h dans le département et jusqu’à 110 km/h à Pau ou encore sur le plateau de Ger.

    Ce coup de vent a provoqué quelques dégâts et notamment de nombreuses coupures d’électricité. Quelque 5 000 foyers étaient ainsi en panne de courant en début d’après-midi dans le Nord-Béarn (Portet, Arrosès, Lussagnet-Lusson, Cosledaà, Monassut, Gabaston), mais aussi à Pau et Buros ou encore dans l’Est (Coarraze) et dans l’Ouest (Lacadée, Lagor, Hagetaubin). Une centaine de techniciens d’ErDF et d’entreprises sous-traitantes étaient sur le pont. Il restait encore 1 800 foyers privés d’électricité hier à 19h selon un dernier bilan d’ErDF. « Mais nous avons espoir qu’ils soient rétablis dans le cours de la soirée » indiquait Philippe Denys, directeur territorial dans les Pyrénées-Atlantiques.

    La toiture d’une ferme de Castétis emportée

    Entre 14 h et 18 h, les pompiers ont dénombré entre 100 et 110 interventions liées aux intempéries, dont beaucoup dans le Nord du Béarn, avec notamment des toitures endommagées, des tuiles envolées, des arbres arrachés, des fils électriques ou téléphoniques coupés… Des chutes d’arbres et de branches ont perturbé la circulation sur la D24 à Gan, la D834 à Navailles-Angos, la D270 à Louvigny (avec une ligne électrique arrachée), le chemin des Vignes à Lacommande, ou encore la D944 à Arzacq. A Pau, un arbre est tombé sur une voiture en stationnement sur le parking du centre Vignalou, près de l’hôpital général. Fort heureusement, il n’y avait personne dans le véhicule.

    Dans l’Ouest-Béarn, les pompiers d’Orthez sont intervenus une quinzaine de fois dès le début d’après-midi et les premières rafales. Essentiellement pour dégager des arbres tombés sur les routes, comme zone Naude à Orthez, des poteaux électriques, comme à Ramous et plusieurs tuiles tombées comme à la résidence Saint-Sigismond et rue Saint-Gilles. Les secours ont aussi agi aux Soarns, à l’entreprise Mesplède, pour des éléments du toit (10 m2) qui se sont envolés (mais 200 m2 sont à remplacer après des dégâts).

    Rebelote à 17h, cette fois à Castétis, où le vent a emporté 60 m2 de toiture chez Lait P’tits Béarnais, la ferme de Fanny et Jean-Baptiste Ferrand. Aucun blessé n’est à déplorer mais, outre la toiture, les réseaux électriques ont été inondés et donc coupés par sécurité. « Côté chambre froide et conservation des produits frais, il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps », relève Fanny Ferrand. « Pour la traite, les vaches attendront demain sans trop de dommages », ajoute-t-elle. Jusque tard hier soir, les pompiers se sont attachés à mettre les installations à l’abri.

    Crues : cours d’eau en vigilance orange

    Hier, un peu avant 16 h, plusieurs cours d’eau des Pyrénées-Atlantiques ont été placés en vigilance orange pour les crues : les gaves de Pau et d’Oloron, le Saison et la Nive. « Des crues rapides sont possibles dans les prochaines 24 heures », prévenait alors la préfecture.

    Source: La République des Pyrénées.


  • Côte basque : des vagues de 9 mètres attendues lundi soir

    Tempête sur la villa Belza, Biarritz, © René Vergès

    L’alerte aux vagues submersion est maintenue jusqu’à mardi matin. Les forts vents et les importants coefficients de marée engendreront de grosses déferlantes.
    La tempête continue de frapper la Côte basque ce lundi matin. Les vents soufflent fort et pourront atteindre les 120km/h entre 15 et 18 heures ce lundi.

    A ce phénomène, se conjuguent de forts coefficients de marée. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques appelle à la prudence, surtout vers 18 heures, à marée haute, où le danger de vagues submersion et les risques de crue seront à leur maximum.

    Les vagues pourraient atteindre 7 à 9 mètres en fin d’après-midi mais Météo France Biarritz rappelle que cela est une « moyenne » et que des déferlantes du double de taille (14 mètres) pourraient s’abattre sur la Côte. Prudence donc.

    Source: Sud-Ouest