• Archives de la Catégorie Information
  • Le retour de la neige sur les Pyrénées pour ce début de semaine

    neigeAprès une période de grande douceur les Pyrénées retrouvent des températures de saison. Toutefois le manteau s’est bien tassé et les versants exposés sont désormais assez peu ou plus enneigés en dehors des pistes. Les conditions de ski restent toutefois bonnes dans toutes les stations du massif. Ainsi on mesure en moyenne de 50 à 80cm à 1600m et jusqu’à 1,4m sur les sommets à 2400m – notamment en haute vallée de l’Aure ou dans le Capcir. Le changement de temps annoncé en ce début de semaine aura bien lieu et l’on est désormais passé dans un flux orienté Ouest, Nord Ouest qui favorise une baisse des températures et une relative humidité… La neige est donc attendue au cours de la semaine sur le massif pyrénéen (Essentiellement sur l’Ouest et le centre). Les températures seront de saison et la limite pluie neige variera selon les fronts entre 800m et 1400m. Un cumul de 30 à 40cm est possible localement au cours des prochains jours.

    Source: Météo des Neiges


  • Bassin de Lacq : pic de pollution au dioxyde de soufre

    Source: La République des Pyrénées.

    Un pic de pollution au dioxyde de soufre a été enregistré ce mardi après-midi dans le bassin de Lacq. Le réseau Airaq, qui assure la surveillance de la qualité de l’air, a déclenché la procédure d’information prévue quand les concentrations sont supérieures à 300 microgrammes par m3.

    Des pics à 314 ont été observés à Lacq, à proximité des installations industrielles et à 335 à Maslacq.

    Le dioxyde de soufre est un gaz irritant qui peut provoquer des gênes respiratoires. Les industriels sont invités à reporter les opérations susceptibles d’augmenter la concentration en SO2 dans l’air.

    Airaq indique que les conditions météorologiques de ce mardi, combinées aux émissions industrielles ont favorisé l’augmentation des concentrations en dioxyde de soufre. » Il est probable que cette procédure soit maintenue mercredi » indique Airaq.


  • Explication: Effet de Foehn sur Iraty.

    SOURCE: Hebdo-Météo

    Situé au cœur de la montagne basque dans les Pyrénées Atlantique (64) à 1h30 de l’océan et à quelques kilomètres de l’Espagne, Iraty  reste néanmoins facilement accessible

    Les crêtes d’Iraty (1427m) au Pays basque répartis entre la Soule (Larrau), la Basse-Navarre (Mendive et Lecumberry) du côté français et la Navarre du côté espagnol, encadrée par le sommet d’Occabé (1466 m) et le pic d’Orhy (2017 m).s.

     Le relief peut avoir une grande influence sur les précipitations. Ce phénomène s’appelle effet orographique ou effet Foehn, du nom du vent qui souffle dans le relief des Pyrénées.

    Comparaison de la force des vents entre les chalets d’Iraty (1300 mètres) et les Cretes d’Iraty (1427m)

    Depuis les chalets d’Iraty , il est possible de ce rendre sur les crêtes d’Iraty à pied et en seulement quelques minutes !

    A Iraty , il y a une grande différence entre le versant orienté vers le sud, « les crêtes d’Iraty Orgambide » , et le versant exposé au nord, »les chalets d’Iraty ».

    En quelques minutes lorsque le vent s’oriente plein sud , vous passez de 70-100km/h à des valeurs ou des vents sont aussi puissant qu’un Ouragan ! En effet la situation géographique des crêtes d’Iraty est en cause !  Une vue imprenable sur la chaine des Pyrénées à 380° est devant vous ! Mais le principal acteur de ces violentes rafales est l’effet venturi !

    Ces valeurs peuvent paraître extrêmement rare mais après étude cela ne l’est pas du tout !

    Explication effet Venturi

    L’effet de Venturi, ainsi nommé d’après le nom du physicien italien Giovanni Battista Venturi (1746-1822), consiste en un phénomène d’accélération du mouvement d’un fluide — l’eau ou l’ air , par exemple — lorsque celui-ci est contraint de suivre un trajet en forme de goulot, c’est-à-dire de passer par un chemin relativement allongé et plus étroit que l’endroit d’où il vient ; il y a plus exactement augmentation de la vitesse du fluide lorsqu’il s’engage dans le goulot, et diminution de sa vitesse lorsqu’il en sort. Ce phénomène, qui apparaît dans un large spectre d’ échelles spatio-temporelles , est d’autant plus sensible que le passage où doit s’introduire le fluide est restreint en largeur. Il se manifeste fréquemment dans les mouvements de l’air à travers des vallées et passages étroits séparant deux montagnes ou chaînes de montagnes ; à l’accélération du vent local ou du vent régional s’ajoutent alors une baisse de la pression atmosphérique et une stimulation des rafales .

    Quelles sont les conséquences sur la plaine?

    Lorsque le vent rencontre une montagne plus ou moins perpendiculairement, il suit le relief et s’élève.

    L’air humide « forcé » à franchir les Pyrénées redescend ainsi nettement plus sec et plus chaud (compression = renforcement des vents en montagne ) sur les versants Français et le piémont au soleil (souvent voilé d’ailleurs).  La visibilité vers les Pyrénées devient exceptionnelle.

    foehn

    Iraty se situe à quelques km du mur de foehn ! 

    Image IPB

    Qu’es ce que le foehn ?

    Le Foehn est un vent fort, chaud et sec soufflant en direction du versant « sous le vent » des reliefs. En s’élevant le long du versant « au vent », il libère de la chaleur à cause du phénomène de détente adiabatique (baisse de température avec l’altitude). Ensuite, l’air perd son humidité par condensation sous forme de précipitations dès qu’il atteint la saturation et ainsi gagne en chaleur latente (par changement d’état). L’air n’a tout de même plus assez d’énergie pour monter au delà du sommet – s’il n’est pas perturbé par une autre masse d’air – car il est moins chaud et donc plus dense qu’au début. Il redescend ensuite le long du versant opposé, se réchauffe suivant le phénomène de compression adiabatique et se dessèche par compression. En arrivant en bas du versant « sous le vent » l’air est devenu plus sec et plus chaud qu’au début de son ascendance sur la côte « au vent ».

    L’effet de Foehn est parfois appelé « mangeur de neige dans les Pyrénées », de par sa capacité à faire rapidement fondre le couvert neigeux. Cette capacité est principalement due à leur température, mais la déshydratation de la masse d’air y participe également. Les foehns peuvent aussi favoriser les feux de forêts, y rendant les régions où ils sévissent particulièrement sèches et en attisant les flammes une fois le feu démarré.


  • La tempête Dirk frappera le Sud-Ouest lundi soir et mardi.

    Source: Sud-ouest

    Comme prévu, des vents violents devraient marquer le début de la semaine de Noël. Des rafales de 130 km/h sont notamment attendues sur les Pyrénées. 14 départements sont placés en vigilance orange.

    Les parapluies risquent de ne pas servir à grand-chose mardi © PHOTO THEILLET LAURENT
    Les parapluies risquent de ne pas servir à grand-chose mardi © PHOTO THEILLET LAURENT

    Ce sont les Bretons qui, les premiers, feront la connaissance de Dirk, le nom de baptême donné à la tempête hivernale qui arrive sur la France.

    A partir de lundi 14 heures, Météo France a placé 14 départements en vigilance orange pour « vents violents » :  Finistère, Côte d’Armor, Ille-et-Vilaine, Morbihan, Basse et Haute Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Loire Atlantique, la Mayenne et la Somme.

    Accompagnées de fortes précipitations, les rafales devraient atteindre 130 km/h près des côtes et 110 km/h à l’intérieur des terres. Les côtes charentaises seront également touchées dans la soirée de lundi, avec des pointes allant de 90 à 110 km/h.

    Dans la nuit de lundi à mardi, Dirk continuera à progresser vers le sud, arrivant sur le nord de l’Aquitaine au milieu de la nuit.

    Les intempéries frapperont alors l’ensemble du Sud-Ouest, en particulier les départements côtiers. Mardi matin, le Pays basque et le Béarn seront les plus touchés. Le passage de la perturbation sera marqué par des vents violents et une pluie abondante, en particulier sur les crêtes pyrénéennes. Météo France prévoit des rafales de 130 km/h à Gourette mardi après-midi.

    Méfiance également sur la côte, avec des rafales pouvant atteindre 100 km/h à Hendaye. La mer sera évidemment agitée sur l’ensemble du golfe de Gascogne.

     


  • Conditions de circulation en montagne dans les Pyrénées-Atlantiques.

    Source Sud-Ouest.

    Certaines routes sont fermées et les équipements hivernaux sont recommandés, voire obligatoires sur certains axes.

    Photo Jean Daniel Chopin
    Photo Jean Daniel Chopin
    • Les conditions de circulation sont délicates sur la RD 918, au niveau de l’accès au col de l’Aubisque, à partir des Crêtes blanches et les équipements hivernaux sont recommandés. Entre le col de l’Aubisque et le col du Soulor, la circulation est impossible et la route est fermée pour toute la saison hivernale.
    • La route de Bious Artigues, sur la RD 231, est également fermée pour l’hiver.
    • Sur la RD 132, du côté de l’accès à la station de la Pierre-saint-Martin et de l’accès à l’Espagne par le col de la Pierre-saint-Martin, les conditions de circulation sont délicates à partir de la Mouline, soit 16 km avant la station de ski. Les équipements hivernaux sont recommandés.
    • Les conditions de circulation sont difficiles et les équipements hivernaux sont obligatoires sur la RN 113, au niveau de l’accès à Sainte-Engrâce depuis la Pierre-saint-Martin
    • La circulation est impossible et la route est fermée pour accéder à la Pierre-saint-Martin depuis Osse et Lees-Athas.
    • Concernant les RD 18 et 19, et l’accès à Iraty par Saint-Jean-Pied-de-Port, les conditions de circulation sont délicates à partir du plateau de Cize. Les équipements hivernaux sont recommandés.
    • Les conditions de circulation sont délicates au col de Bagarguy, pour accéder à Iraty depuis Larrau. Les équipements hivernaux sont recommandés.
    • La RD 26 est fermée pour toute la saison hivernale. L’accès à l’Espagne par le port de Larrau est donc impossible.
    • Du côté de la RD 632, au niveau de l’accès à la station d’Issarbe, les conditions de circulation sont délicates et les équipements hivernaux sont recommandés.

    Ces informations sont disponibles sur le site Web du Conseil général et au numéro vert du Conseil général au 08 00 06 40 75.


  • Béarn : Gourette prise d’assaut, des bouchons aux Eaux-Bonnes

    deux-files-de-voitures-pour-monter-a-la-station-ce-matin

    Source Sud-Ouest

    Gros embouteillages ce matin en contrebas de la station de ski de Gourette (Pyrénées-Atlantiques), qui a rouvert hier. Avec le beau temps, de nombreux skieurs voulaient profiter de la neige fraîche tombée ces derniers jours.

    Las, le froid et la neige rendait l’accès difficile, voire impossible sans équipements dès le village des Eaux-Bonnes. Quelques voitures sont voulu quand même tenter le coup, et ont fini en travers, ce qui a provoqué de gros embouteillages dès 8 h 30 ce matin.


  • Skibus 64 : 1max2ski avec le Conseil général !

    Pour la saison de ski 2013-2014, le Conseil général vous propose une navette au départ de Pau qui desservira tous les jours les stations de Gourette et d’Artouste et, nouveauté cette année, une navette au départ d’Oloron qui desservira tous les jours la station de La Pierre St Martin !

    Consulter les lignes 806 (Pau-Gourette) 806 bis (Pau-Artouste) et 807 (Oloron-La Pierre St Martin).

    AfficheSkiBus72dpi

    Pour les moins de 26 ans, profitez d’un tarif incluant le transport (A/R) + le forfait ski (pack vendu à bord) :

    Pau-Gourette : 30€

    Pau-Artouste : 22€

    Oloron-La Pierre St Martin : 28€


  • Info sur l’enneigement des stations béarnaises.

    Ces derniers jours, la neige est tombée en abondance sur les stations Pyrénéennes en ce début de saison hivernale. Toutes les stations de ski, que ce soit nordique ou piste, ont prévu leurs ouvertures ce samedi 30 novembre.

    Voici quelques informations sur les hauteurs de neige des stations béarnaises.

    La Pierre saint martin

    La Pierre saint Martin
    Bas des Pistes 95cm Dernière chute le 26 novembre
    Haute des Pistes 115cm Dernière chute le 26 novembre

     

    Gourette
    Bas des Pistes 60cm Dernière chute le 24 novembre
    Haute des Pistes 120cm Dernière chute le 24 novembre

     

    Artouste
    Bas des Pistes 50cm N/A
    Haute des Pistes 110cm N/A

     

    Somport
    Hauteur de neige 50cm  N/A

     

    Issarbe
    Hauteur de neige N/A N/A