Une très forte tempête n’est pas à exclure sur le Sud-Ouest.

Source: Sud-Ouest
Météo : avis de tempête pour la nuit de Noël
Mardi, le vent devrait souffler fort sur une zone qui s’étend de Biarritz à Lille© PHOTO 

ILLUSTRATION AFP GEOFF CADDICK
Les rennes du Père Noël risquent d’avoir du vent dans les poils. Le temps est progressivement en train de tourner à la tempête depuis mercredi sur le Nord de l’Europe, et le point d’orgue de cet épisode tempétueux devrait avoir lieu durant la nuit de Noël (du mardi 24 au mercredi 25 décembre).

« Il se confirme qu’on entre dans une période très dépressionnaire« , explique Régis Crépet, météorologue à Météoconsult.fr.

Une très grosse dépression – mesurée à 948 hectoPascal (hPa), « l’équivalent d’une dépression au Cap Horn » – a en effet touché l’Irlande et le nord de l’Écosse jeudi. Des rafales de vent d’une vitesse de 180 km/h ont balayé cette région de l’Atlantique Nord.

 

Photo satellite de la dépression Bernd mercredi à 15 heures© PHOTO LA CHAINE MÉTÉO

 

« Cette dépression se creuse actuellement. Le système dépressionnaire a commencé à se positionner sur les îles britanniques et va tourner toute la semaine prochaine », détaille Régis Crépet.

À l’heure actuelle, les modèles de calcul prévoient une dépression de 930 hPa pour mardi prochain, bien plus forte que celle de mercredi soir.

  • Le risque d’une « dépression explosive »

Le phénomène est somme toute classique en Atlantique Nord à cette période de l’année. La question est de savoir si des « dépressions explosives », comme pour Lothar, Martin (1999) et Klaus (2009), vont se développer consécutivement.

Explications : « À côté de ces grosses dépressions, peuvent se former des petites dépressions qui peuvent être beaucoup plus violentes car elles tournent plus vite sur elles-mêmes. C’est ce qu’on appelle une dépression explosive. »

La difficulté, c’est justement de les prévoir car tout se joue à peu de choses près. « Il existe un risque non négligeable que la situation puisse dégénérer. Mais est-ce que ce phénomène va se créer, et où ? Le Nord de la France sera touché, mais cela peut aussi frapper plus bas. »

  • Et dans le Sud-Ouest ?

En cette période de fêtes de fin d’année, il y aura foule sur les routes. Heureusement, une accalmie est prévue ce week-end. Et le vent, qui sera présent au nord de la Loire, ne devrait que modérément perturber la circulation.

C’est mardi 24 décembre que les choses sérieuses devraient commencer, pour un très large tiers Nord-Ouest, c’est-à-dire une zone qui s’étend de Biarritz à Lille.

« Il y aura de toutes façons une tempête hivernale, et il faut s’attendre à des vents aux alentours de 120-130 km/h. »

Les littoraux vendéen et charentais sont les plus exposés. Toutefois, les vents devraient être orientés au sud-ouest, ce qui est potentiellement moins dévastateur que s’ils étaient orientés plein ouest ou nord-ouest.

  • Que faut-il retenir de tout cela ?

Si la fiabilité des prévisions à cinq jours progressent, elles n’en restent pas moins des prévisions. Lundi 23 décembre en revanche, on en saura plus.

Ce qui est sûr toutefois, c’est qu’un « épisode de vents tempétueux » balaiera la France et qu’il faudra donc redoubler de prudence si vous prenez la route mardi 24.

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.