Neige, pluie, grêle et vent : une météo maussade jusqu’à mercredi en Béarn

Rue Ampère à Oloron, un arbre est tombé hier matin sur une voiture, heureusement vide. (sébastien lamarque)

Avez-vous noté ? Le temps n’est pas fameux. Beaucoup de Béarnais ont été surpris hier matin par le coup de vent et les fortes pluies qui ont suivi. Et les sapeurs-pompiers ont effectué près de 60 sorties dans le département pour des incidents liés au vilain temps.

Les pompiers d’Orthez sont intervenus à 8 h 30 pour un arbre tombé sur la route de Dax, après Saint-Boès, en limite des Landes. Le feuillu bloquait la moitié de la chaussée. Un autre arbre est tombé entre Salles-Mongiscard et Bérenx.

Arbres et poteaux sur la chaussée

Les gendarmes sont intervenus route de Mont, en direction d’Arthez-de-Béarn, pour la chute d’un poteau EDF. Un autre arbre est tombé sur une voiture, heureusement vide, rue Ampère à Oloron, un autre à Moumour, route de Bayonne. C’est un poteau EDF qui a privé le secteur d’électricité, en tombant sur la route entre Ouillon et Espéchède. Entre Saint-Jammes et Escoubès, les télécoms devront relever deux poteaux tombés sur la chaussée et un autre à Arzacq. À Aurions-Idernes, l’arbre tombé aurait pu faire de gros dégâts mais la cuve de gaz sur laquelle il a chuté n’a pas fui. A Bourdettes, un sapin est tombé sur la chaussée entre les chemins de Galy et Riu de Lanne, et quelques tuiles ont été arrachées au lotissement Andars.

Hier après-midi, on relevait encore la chute d’un câble EDF à Mifaget. À Bosdarros, la RD322 était fermée en raison de la chute d’un pylône et les télécoms déploraient un poteau tombé à Montaut. De plus, la foudre et la grêle ont frappé hier après-midi, causant quelques frayeurs ici et là : compteurs électriques explosés à Gan et Laroin ou feu de cheminée à Louvie-Juzon.

Les intempéries sont également à l’origine de nombreux accidents de la route matériels comme à Assat, Gan ou Coarraze. Le plus grave a eu lieu côté basque, à Bardos, où une mère de famille a perdu le contrôle de son véhicule dans un virage et percuté un pont en bois. Victime d’une fracture du fémur, elle a dû être désincarcérée par les sapeurs-pompiers avant d’être hospitalisée à Bayonne. Son fils est sorti indemne.

Crainte de submersion sur la côte

En montagne, le vent a soufflé très fort sur les crêtes et la neige est tombée en abondance. En prévision des neiges attendues la nuit dernière – environ 40 cm étaient annoncés par Météo France -, la route de La Pierre-Saint-Martin a été fermée hier soir jusqu’à ce matin. La municipalité d’Arette a préparé une salle chauffée pour les éventuels naufragés de la route.

Sur la côte, la vigilance orange pour risques de submersion liée aux forts coefficients de marée restait active jusqu’à ce matin.

Le temps restera maussade et instable tout le week-end et probablement jusqu’à mercredi inclus, selon les prévisions de Météo France.

==>> Attention aux avalanches !

Vendredi matin il est tombé 10 à 20 cm de neige. Les chutes de neige vont se poursuivre jusqu’à samedi matin pour un cumul de neige fraîche de 30 à 40 cm localement, 50 cm sur le piémont. Ces chutes de neige sont généralement accompagnées de vents tempétueux. Elles vont modifier sensiblement la stabilité du manteau neigeux. Dès la nuit dernière, il fallait s’attendre à quelques départs spontanés d’avalanches dans les pentes raides. Ensuite, avec le redoux attendu aujourd’hui, des plaques de fond vont se déclencher en dessous de 1 800 mètres, surtout dans les pentes herbeuses raides qui n’étaient pas enneigées avant cet épisode. Certaines de ces avalanches spontanées, même en restant de taille moyenne, peuvent couper des routes d’altitude.

Après les chutes de la nuit, la montagne devrait être blanche dès 700/900 mètres suivant les vallées. L’enneigement skiable débute plutôt vers 1 200 m, voire 1 400 m si on veut être sûr d’avoir une sous-couche. L’enneigement est bon, il est toujours supérieur aux normales de saison.

Avant de monter, il est conseillé de s’informer de l’évolution de la situation en consultant le site : www.meteo.fr ou sur le répondeur Météo France au 05 67 22 95 00.

Source: La République des Pyrénées

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.