Canicule en prévision pour les jours à venir dans le Sud-Ouest.

Carte Météociel.fr

L’importante chaleur qui régnera sur le Grand Sud-Ouest, particulièrement en Aquitaine, et la montée des températures jusqu’à jeudi ne constitueront sans doute pas une canicule au sens scientifique du terme. Il va néanmoins faire chaud, de plus en plus chaud pendant 48 ou 72 heures. Explications.

Mais dés aujourd’hui et pour plusieurs jours, un temps estivale, grâce a de l’air chaud qui remontera d’Espagne, va s’installer sur le Sud-Ouest avec un soleil généreux et des températures en hausse, on attend des température maximales de l’ordre de 26 à 30°C en général sur le Sud-Ouest voir 31°C localement sur le départements des Landes mais aussi jusqu’à 32°C sur les Pyrénées-Orientales.

Pour la journée de demain, mercredi, les températures grimperont encore de quelques degrés et seront comprises entre 30 et 35°C, les maximales se situant sur le Béarn (64)  et les Landes (40). Sur les côtes la température sera légèrement inférieur de l’ordre de 28 à 32°C.

La journée de jeudi sera la journée la plus chaude de la semaine et du mois de juillet pour le moment. Les température maximales atteindront 32 à 39°C (voir carte ci-dessus) voir localement 40°C n’est pas à exclure sur les Landes. Ce devrait-être dans les Hautes-Pyrénées, les Landes, la Gironde et dans le Béarn que les températures maximales seront les plus hautes, de l’ordre de 35 à 39°C,35°C à 37°C  en région Toulousaine et Bordelaise (records mensuels à 38.8°C pour Bordeaux et 40.2°C pour Toulouse).
Sur la côte Atlantique les températures seront plus basse avec des maximales allant de 29 à 34°C.
Cependant en milieux ou fin d’après-midi un voile nuageux pourrait s’installer sur l’ouest de la zone atténuant quelque peu la chaleur, avec un risque faible d’averses ou d’orage en fin de journée dû à la chaleur.

Pour la journée de vendredi, les températures baisseront avec des maximales se situant entre 27 et 33°C et un risque d’orages un peu plus présent, mais l’échéance reste quelque peu lointaine pour affiner ce type de prévision.
Pourquoi ne pourra-t-on pas qualifier ce gros coup de chaud de canicule ? « Parce qu’un épisode de canicule, précise Olivier Cabanes, se caractérise par des températures élevées et durables d’au moins trois jours d’affilée suivies de nocturnes également chaudes. Or entre jeudi et vendredi, le thermomètre devrait décélérer et se stabiliser autour de 16 à 20 degrés en cours de nuit. Ce qui provoquera un certain rafraîchissement. »
Localement, nous pourrons enregistrer des pointes à 40 degrés. « Aux environs des départements les plus chauds, sur les Landes (40) , le Gers (32) et la Gironde (33) , nous attendons 35 à 38 degrés. Globalement, ces pics de chaleur toucheront l’ensemble du littoral atlantique. »

Les raisons de la hausse du thermomètre ?  « Alors que des vents océaniques nous obligeaient il y a deux jours à enfiler un pull en soirée, il faudra en 48 heures chrono encaisser un changement radical : entre + 15 et + 20 degrés par rapport à la semaine dernière. « De l’air en provenance d’Espagne remonte sur le sud-ouest du pays » « Cette masse d’air, déjà très chaude et très sèche, ne cesse de prendre des degrés supplémentaires au fil de la journée, du seul fait du chauffage solaire culminant à son maximum au moment du solstice d’été. »

Source: Hebdo Météo.

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.