La météo en temps réel sur Orthez

Expandmenu Shrunk

  • Archives de la Catégorie Froid
  • Quel a été l’hiver le plus froid de France ?

    Avant chaque hiver, les pronostics vont bon trains : hiver rude ou hiver doux ? Difficile de savoir à l’avance si le mercure descendra au plus bas et si les chutes de neige seront importantes… Météocity revient sur les hivers les plus polaires de France.

    Les causes des grandes vagues de froid

    Si parfois le froid fait rage en France, c’est souvent à cause de l’anticyclone ! En effet, s’il stagne sur l’Islande, la Scandinavie, ou la Sibérie, les masses d’airs dirigées sur la France seront accompagnées de températures extrêmement basses. Ce froid peut également parvenir du Vortex Polaire.

    © astrobobo – Fotolia.com

    Des critères de froid déterminants

    On considère qu’un hiver est particulièrement rude lorsqu’il a connu plusieurs vagues de froids ou quand les températures ont chuté excessivement bas. On distingue deux critères : la durée et les records de températures. Et elles frôlent parfois celles de la Sibérie.

    En France, 3 hivers ont été particulièrement rudes :

      • L’hiver 1955-1956 : C’est surtout le mois de février qui reste gravé dans les anales. Durant cette période, d’importantes chutes de neige ont touché les villes du pourtour méditerranéen, souvent épargnées par ce phénomène. Les températures ont atteint les -30°C dans de nombreuses villes. Les fleuves et rivières ont gelé à cause des faibles températures.

     

      • L’hiver 1962-1963 : Un hiver froid puisque la température moyenne était de -8,5°C ! Si les records n’ont pas dépassé ceux de l’hiver 1956, il a revanche été très long. Les vagues de froids se sont succédées dès le mois de Novembre et jusqu’au mois de Mars. Un épisode très long qui n’a fait qu’intensifier la sensation de froid.

     

    • L’hiver 1984-1985 : C’est le dernier hiver froid en date… mais pas sur la durée. C’est pendant le mois de Janvier 1985 que de nombreux records de températures ont été établis. On a relevé -41°C à Mouthe, en Franche-Comté et -24°C à Aurillac, en Auvergne. Ces températures restent, pour le moment, les plus froides jamais enregistrées sur le territoire…

    © radub85 – Fotolia.com

    sources :  Météocity


  • Il fait froid aux USA, vraiment très froid…

    Ces automobilistes ne se gareront probablement plus jamais près du lac Érié en hiver !

    En effet, alors que l’hiver a mis du temps à pointer le bout de son nez, il est bel et bien là et le fait savoir à Buffalo, dans la région de New York aux États-Unis.

    Des rafales à plus de 75 km/h ont soufflé sur le lac Érié, amenant l’eau jusque sur les parkings alentour et formant ensuite d’épaisses couches de glace sur les voitures garées.

    Le même phénomène s’est également produit autour du lac Ontario, un autre des Grands Lacs d’Amérique du Nord.

    « Je ne sais même pas si les images montrent à quel point ce spectacle est dément » précise le reporter Matt Bove, qui s’est rendu sur les lieux.

    Source : MétéoCity

    Frozen


  • Retour de la fraîcheur en fin de semaine.

    Il va faire très chaud sur Orthez pour ces 3 jours de début de semaine. Le thermomètre avoisinera les 30° lundi et mercredi avec une légère baisse toute relative pour le mardi.

    Malheureusement, ça ne va pas durer, le temps va se dégrader en fin de semaine à partir de jeudi où les températures feront une chute vertigineuse, puisque l’on descendra en dessous de la barre des 20° soit moins de 15° d’écart en 24 heures.

    Retour de la fraîcheur en fin de semaine.
    Retour de la fraîcheur en fin de semaine.

  • Béarn : un hiver deux fois plus pluvieux que d’habitude

    La République des Pyrénées
    Photo: La République des Pyrénées

    Avec des minimales proches de la normale (0,3° en dessous) et des maximales très basses (1,2° sous la moyenne), l’hiver a été froid. Il a été nettement pluvieux avec 406 litres au mètre carré contre 276 en moyenne et peu ensoleillé avec 20 jours sans aucun rayon.

    C’est la troisième année consécutive que l’hiver est excessivement pluvieux. Le point avec Éliane Ducasse, du centre Météo-France de Pau-Uzein.

    Décembre froid et gris

    Quasi banal ce mois de décembre. Il a fait frais avec une température moyenne de 6,7°, soit légèrement sous la normale saisonnière de 7,2°. Il a raisonnablement plu avec 102,7 mm (moyenne, 98,2) lors des 13 jours de pluie du mois (11 en moyenne). Si on a vaguement déprimé du 11 au 21 décembre sous un temps gris et sans soleil, ce dernier s’est imposé du 21 au 31, à l’exception du 27 où il a beaucoup plu et surtout neigé pour la première fois en montagne. Soleil toutefois insuffisant pour prétendre à un beau mois : 83h30 de soleil contre une moyenne de 96.

    Et quand il a fait beau, il a fait froid. Il a gelé huit jours en décembre dont 6 entre le 21 et le 31, dont deux jours de forte gelée (sous les -5°).

    Janvier finit en trombes (d’eau)

    Jusqu’au 10 janvier, peu de pluies, 560 heures de soleil, un froid de saison, tout est normal. Du 10 au 26, on reste sur un temps moyen. Il a bien plus six jours sur dix, mais bon, en Béarn, on est pour le moins habitué. Mais la troisième décade déclenche les hostilités. Pluvieuse, fraîche, venteuse, sans soleil, elle préfigure ce qui va suivre. Entre le 28 et le 31 il tombe 88 litres au m2, soit l’équivalent d’un janvier normal. Le 29, des vents de 100 km/h causent des dégâts. On est en alerte submersion, vents, pluie et avalanches !

    Quant au froid il reste vif avec 11 jours de gelée dans le mois. On se souviendra comme d’un jour exceptionnel du 13 janvier où il a fait près de 20° à Pau. Sur le mois on relève 112 heures de soleil.

    Février est perturbé

    De la neige et du froid pour commencer, février aura été très perturbé. Il a plu, beaucoup, surtout en fin de mois. Au total 182,4 mm contre une moyenne de 83,3. Les températures moyennes ont plafonné à 5,6° (moyenne, 7,3°) avec neuf jours de gel, dont deux de forte gelée. Il y a même eu, phénomène rare à Pau, deux jours sans dégel. Le soleil est resté aux abonnés absents, avec 85 h 30 contre 121 en moyenne. Sur 28 jours, il en a plu 15 dont 9 en fortes pluies et il a même neigé quatre jours durant en plaine.

    Sur la période, on aura connu des vigilances orange pour la neige en plaine le 3, submersion le 23 et avalanches, pluies et crues les 25 et 26, jour les plus calamiteux de cet hiver à oublier. Allez, pour vous consoler une statistique : on a eu 39 jours de pluie cet hiver. Il y en a eu 47 en 2014 et 48 en 2013. On est sur la bonne voie !

    Sauf indication contraire, les données sont celles relevées au centre Météo-France de Pau-Uzein.

    Une montagne croulant sous la neige

    Si la première chute de neige significative n’est arrivée que le 27 décembre, les semaines suivantes ont plus que comblé le manque ! Elle revient le 15 janvier avec une forte chute le 17. Tout bon pour les skieurs qui voient le manteau s’étoffer au fil du temps à partir du 22. On a de grosses chutes les 29, 30 et 31. Fin janvier, on compte 1,60 m de neige au sol. Après une période de fonte, de nouvelles chutes fortes arrivent du 15 au 18 février. Puis, nouvel épisode de fonte avant que les fortes chutes ne reprennent le 22. Le pire est connu les 25 et 26 avec un coup de la neige, un coup de la pluie et toutes les catastrophes, routes fermées et avalanches, qui vont avec. Il est tombé de 1 à 2 mètres de neige à 1 800 m. Faute de pouvoir monter aux stations lors de cet épisode remarquable, on ne saura jamais exactement ce qu’il est tombé en cumulé, les relevés étant faits manuellement. Avant cet épisode, on en était déjà à 3,50 m à Gourette, 4 m au Soum Couy (2150m), et, très remarquable, 1,80 m à Iraty. Lors de l’hiver 2013, on avait relevé 8,90 m à Gourette et 6,9 m en 2014. On est dans les mêmes proportions cette année. Et, cerise sur le gâteau, la neige est tombée plus abondamment sur l’ouest des Pyrénées qu’ailleurs.

    Source: La république des Pyrénées


  • Vigilance Orange Avalanche: Risque très important sur les Pyrénées.

    Météo france
    Source Météo France

    Après le redoux de ce lundi, la neige s’est remise à tomber fort ce mardi. Ce mardi en début d’après-midi les cumuls atteignent déjà 40 à 50 cm très ventés. La neige va tomber jusqu’en milieu de nuit, les cumuls atteindront alors 60 à 80 cm. Quelques avalanches de neige poudreuse vont commencer à se produire en première partie de nuit et pourront atteindre des routes de montagne. A partir du milieu de nuit les chutes de neige vont beaucoup ralentir et les risques d’avalanches de poudreuses diminuer temporairement. Mercredi matin, les chutes de neige vont reprendre et s’intensifier progressivement en même temps que les températures vont se radoucir et la limite pluie/neige remonter de 1000 m le matin à 1500 m en fin de journée. Des avalanches de neige poudreuses pouvant être grosses vont se déclencher à nouveau au cours de l’après-midi. Des avalanches de neige humide vont progressivement se déclencher au cours de l’après-midi et finir par atteindre les routes en fin de journée.


  • Forte précipitation pluvio-neigeuse sur le 64 et 65

     

    Un épisode pluvio-neigeux durable et potentiellement intense va concerner les Pyrénées entre le 24 et le 28 février prochains. Une perturbation pluvieuse très active doit atteindre les Pyrénées dans la soirée en donnant des pluies soutenues sur le piémont et ses abords et de la neige en altitude.

    accumulation 3 jours
    Image Météociel

    Coup de vent , forte pluie localement orageuse cette nuit ! 

    Avec la bascule du vent au nord-ouest et l’arrivée d’un front froid ce soir, on attend des rafales à 100-120 km/h sur la côte Basque et Landaise sous de puissants grains parfois orageux. A l’intérieur des terres, des rafales de 80-90 km/h sont probables tandis que des chutes de grésil sont possibles partout.

    Mardi , le cumul sera conséquent, souvent supérieur à 30mm en 24h en plaine et 50mm sur le piémont. On surveillera le littoral Basque qui deviendra très dangereux car on attend des déferlantes et des creux de 6 à 8m (9 au large).

    Une brève accalmie est envisagée dans la nuit de mardi à mercredi, les pluies ne cessant toutefois pas totalement. Elles se renforceront à nouveau un seconde partie de nuit et début de matinée de mercredi avant l’arrivée d’une nouvelle et puissante dégradation. Cette dernière par effet de blocage orographique persistera jusqu’à samedi en fin de journée voire nuit suivante.

    Sur l’ensemble de l’épisode, qui devrait durer environ 4 à 5 jours, les lames d’eau devraient devenir particulièrement importantes notamment sur les Piémonts où les 300 mm pourront être dépassés notamment entre le Pays-Basque (64) et la Bigorre (65) , jusqu’à 300mm concernant le piémont de l’Ariège (09) , de la Haute-Garonne (31) et de l’ouest des Pyrénées-Orientales (66). En zones de plaine, les valeurs seront plus aléatoires, de l’ordre de 60mm à 120mm

    Fortes chutes de neige en montagne.

    La limite pluie-neige vers 1300 m, s’abaisse lentement jusque vers 500/600 m en fin de nuit prochaine, puis remonte vers 900 m en cours de journée de mardi dans une masse d’air radoucie. Par contre celle-ci remonte vers 1800 mètres à partir de mercredi. Le risque d’avalanche y sera particulièrement fort tandis que le lessivage du manteau neigeux fera grossir les cours d’eau !  D’ici vendredi soir, on attend à 2000 mètres des cumuls de l’ordre de 2 à 3 mètres de neige notamment entre le relief du Haut-Béarn et de la Bigorre.

    Source Hebdo Météo


  • Info route dans les Pyrénées Atlantique.

    Information du conseil général 64 sur l’état des routes ce lundi matin.

    Les routes d’accès aux stations de ski de Gourette et d’Artouste sont fermées à la circulation à partir de Laruns, de même que la route qui mène au col de la Pierre Saint Martin est fermée à partir d’Arette. Au Pays Basque, l’accès jusqu’à Larrau est très difficile, la route pour rejoindre la frontière espagnole du Port de Larrau est fermée à la circulation.

    • Jaune: Circulation délicate (équipements hivernaux recommandés)
    • Rouge: Circulation difficile (équipement hivernaux obligatoires)
    • Noir: Circulation impossible

    route


  • Importante chute de neige attendue pour ce weekend.

    D’importantes chutes de neige sont attendues sur les Pyrénées pour cette fin de semaine. Dès vendredi, les précipitations neigeuses seront conséquentes avec une accumulation sur les 3 jours suivants pouvant dépasser les 1m. Avec la baisse des températures, ces chutes de neige pourraient faire leurs apparitions en plaine en début de semaine prochaine.

    chute_neige
    Animation Fluofun

  • Pyrénées : les hauteurs de neige sont 30% supérieures aux moyennes.

    Photo : La neige a fait son retour sur les Hautes-Pyrénées (65), ce mardi. C’était notamment le cas ce matin à Gavarnie (65) comme le montre cette photo prise par Joel Adagas . En revanche , ce tapis blanc ne devrait toutefois pas tenir très longtemps. La neige a fait son retour sur les Hautes-Pyrénées (65), ce mardi. C’était notamment le cas ce matin à Gavarnie (65) comme le montre cette photo prise par Joel Adagas . En revanche , ce tapis blanc ne devrait toutefois pas tenir très longtemps.

    Hautes-Pyrénées (65) – Pyrénées Atlantiques (64)
    La limite basse de la neige devient de moins en moins nette mais l’enneigement skiable se situe encore vers 1800m en versant nord, à
    peine un peu plus haut en crête frontière et dans les vallées d’Aure et du Louron.
    Dans les versants sud cette limite se situe vers 2000 à 2200m. Cette limite basse de l’enneigement est conforme à la saison,
    mais, au-dessus les hauteurs de neige restent d’environ 30% supérieures aux moyennes. Les hauteurs de neige sont de l’ordre de
    1m20 à 2100m et 2m20 à 2500m.

    Arièges (09) – Haute-Garonne (31) – Pyrénées Orientales (66)
    L’enneigement est très bon pour la saison au-dessus de 2300m ; il devient continu à partir de 1800/1900m en versants nord et au-dessus de 2200 mètres en versants sud.
    Il n’y a plus de neige à la station automatique des Cortalets mais on trouve encore 1.60 m à celle du Puigmal (66).

    Source: Hebdo Météo<



snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflakeWordpress snowstorm powered by nksnow