En mai, ne fais pas ce qu’il te plaît !

En mai, ne fais pas ce qu’il te plaît !

Début mai semble vouloir souffler le chaud et le froid. En effet, après un 1er mai relativement clément, une nouvelle pulsation froide, en provenance de l’Arctique, se dessine pour la fin de la semaine. Le mois d’avril avait connu ce scénario alternant des séquences chaudes (comme le week-end de Pâques notamment au nord de la Loire) et d’autres beaucoup plus fraîches (comme la mi-avril avec des gelées remarquablement fortes). D’ailleurs, la ville de Romorantin (41), en Sologne, a terminé le mois d’avril comme elle l’avait commencé avec une gelée nocturne, puisqu’on y a relevé -2,2 °C à 5 heures du matin, signant ainsi la onzième gelée de ce mois d’avril, assez loin quand même du record d’avril 1984 (16 gelées).

Animation de la pression réduite au niveau de la mer (une isoligne tous les 4 hPa) et de la masse d’air (altitude de l’isotherme 0 °C) entre mardi 30 avril 2019 à 12 h UTC et lundi 6 mai à 00 h UTC, (modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme).© Météo-France.(Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Un 1er mai relativement clément

Ce mercredi 1er mai, la France sera encore plutôt protégée par l’axe anticyclonique positionné en mer du Nord même si celui-ci montrera quelques signes de faiblesse à l’ouest. En effet, un talweg (faiblesse du champ de pression en altitude) en provenance des Îles Britanniques favorisera un « ennuagement » avec quelques averses en Bretagne (un coup de tonnerre n’est pas exclu en soirée dans le bassin rennais). Sous un ciel plus ou moins voilé à l’avant, quelques ondées pourront se déclencher localement du Poitou aux Hauts-de-France en passant par le Bassin parisien, mais dans une ambiance assez douce et encore lumineuse en première partie de journée. Sur une large moitié est de la France, le soleil brillera généreusement après dissipation de brouillards éphémères dans le Grand-Est. L’après-midi, ce seront des nuages qui bourgeonneront des Alpes du Sud à la montagne corse, finissant par donner quelques averses, surtout sur l’île de Beauté où l’orage pourra gronder et les flocons voltiger au-dessus de 2 000 mètres.
Après une nuit localement fraîche, il fera doux en journée avec 16 à 20 °C sur la moitié nord (plutôt 12 à 14 °C sur les plages de Manche et de mer du Nord), 18 à 23 °C au sud avec des pointes possibles entre 23 et 25 °C en Languedoc-Roussillon.

Un peu d’instabilité et première baisse des températures jeudi et vendredi

L’instabilité bretonne de mercredi se décalera jeudi sur une grande partie est du pays avec un ciel changeant, parfois ponctué d’averses orageuses du Bassin parisien au Grand-Est, à la Bourgogne-Franche-Comté et aux Alpes. Ces averses concerneront aussi les Pyrénées mais épargneront d’une façon générale les régions proches de la Manche, de l’Atlantique et de la Méditerranée. Les températures amorceront une baisse avec pas plus de 16 °C à Paris, 18 °C à Bordeaux et les valeurs au-dessus de 20 °C réservées au pourtour méditerranéen. Même scénario vendredi avec un ciel changeant parsemé d’averses dans une ambiance qui se rafraîchit encore quelque peu.

Fraîcheur ventée pour le week-end

Le rafraîchissement sera beaucoup plus sensible samedi sous l’influence d’une descente d’air polaire en provenance du nord de la mer de Barents.
L’air le plus froid balaiera le nord et l’est de la France où il s’accompagnera d’averses fréquentes samedi, avec une limite pluie/neige qui pourra s’abaisser aux premières hauteurs entre les Ardennes et le plateau lorrain. L’ambiance sera un peu moins frisquette et humide dans l’ouest et le sud mais le vent, partout sensible, contribuera à la sensation de fraîcheur. Les températures seront particulièrement fraîches au nord de la Loire avec des maximales comprises entre 9 et 14 °C d’est en ouest (12 °C à Paris, soit 6 degrés sous la normale d’un début mai) . La fraîcheur sera nettement moins marquée du Sud-Ouest (16 à 18 °C) à la Méditerranée (19 à 22 °C). Dans la nuit de samedi à dimanche des gelées blanches seront possibles localement dans les terres.

Dimanche verra une amélioration grâce au décalage de l’anticyclone atlantique vers l’ouest de la France. Si quelques averses persistent dans l’est (avec des flocons à basse altitude) et jusqu’en Corse, le temps deviendra plus sec et plus ensoleillé par l’ouest. En Méditerranée, le vent (mistral et tramontane) pourra souffler en tempête avec des rafales dépassant les 100 km/h, notamment en vallée du Rhône. Une timide hausse des températures se produira l’après-midi.

Source Météo France

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.