Les trois prochains mois pourraient être plus chauds que la normale

Les températures moyennes devraient supérieures aux normales ce prochain trimestre. © Crédit photo : illustration Thierry David /Sud Ouest
Le mois d’avril a quant à lui été le plus froid de ces vingt dernières années

Les trois prochains mois pourraient être plus chauds que la normale. Du mois d’avril, beaucoup retiendront sans doute les fortes gelées matinales qui ont touché le pays. Un épisode qui a détruit plusieurs centaines de milliers d’hectares de cultures, des vignes aux arbres fruitiers. Météo France confirme que ces gelées ont été régulières, entre le 6 et le 8 avril puis entre le 12 et le 18. « Des records mensuels de températures minimales ont ainsi été battus, certains datant de plus de 70 ans. »

Preuve que ce mois d’avril 2021 a été remarquable, Météo France considère qu’il est le plus froid depuis 20 ans en ce qui concerne les températures moyennes et le plus froid depuis avril 1973 pour les températures minimales.

Chaud mais pas extrême

Les mois de mai, juin et juillet ne devraient pas suivre la même dynamique. Les prévisions saisonnières réalisées par Météo France et Mercator Océan font en effet état d’un trimestre particulièrement chaud, avec des températures moyennes supérieures aux normales. « Sur la moitié sud de l’Europe, dont la majeure partie de la France et le bassin méditerranéen, la probabilité d’un scénario plus chaud que la normale est prédominante », peut-on lire dans un communiqué.

D’après le climatologue Pierre Bonnin, interrogé par Le Parisien, « le signal semble chaud, mais pas extrême en moyenne sur les trois mois, ce qui ne veut pas dire que ponctuellement, on n’aura pas de vagues de chaleur ».

Les trois prochains mois pourraient être plus chauds que la normale. Crédit photo : Météo France

Source Sud-Ouest

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.