Canicule : le mercure continue à grimper

Canicule : le mercure continue à grimper. Les fortes chaleurs étaient encore au rendez-vous cette nuit de mardi à mercredi sur une grande partie de l’Hexagone, et ce n’est pas fini puisque la masse d’air va continuer de se réchauffer ces deux prochains jours.

Suivez l’évolution de la situation meteofrance.com et vigilance.meteofrance.com.

Evolution des températures maximales en France entre le mercredi 26 et samedi 29 juin 2019

Très fortes chaleurs : évolution des températures maximales prévues en France entre le mercredi 26 et le samedi 29 juin 2019. © Météo-France. (Cliquer sur l’animation pour l’agrandir)

Jusqu’à 44 degrés attendus dans le Sud-Est

La nuit de mercredi à jeudi sera encore plus chaude que la nuit dernière. Le mercure descendra rarement sous la barre des 20 degrés. Pour la 3e nuit consécutive, Nice pourrait battre son record de chaleur nocturne (27 degrés prévus en température minimale). Toulouse pourrait également battre son record mensuel pour la 2e nuit consécutive. À Castres, par effet de foehn, le mercure pourrait ne pas s’abaisser en dessous de 28 degrés, ce qui serait un record absolu (ancien record : 27,1 °C enregistrés le 05/08/2003).

Jeudi après-midi, les 40 degrés vont être régulièrement atteints voire dépassés sur les deux tiers sud du pays. De nombreux records mensuels vont tomber durant cette journée.

Vendredi, la chaleur va encore s’intensifier dans le sud-est du pays pour atteindre son paroxysme. 42 à 44 degrés sont prévus vers la basse vallée du Rhône et l’intérieur du Languedoc. Le record de chaleur national de 44,1 °C, établi le 12 août 2003 à Conqueyrac, pourrait être battu.

Samedi, les températures seront encore régulièrement comprises entre 37 et 41 degrés. Ce sera probablement la journée la plus chaude de cette séquence caniculaire sur l’Île-de-France.

Il faudra attendre la journée de dimanche pour que de l’air plus tempéré arrive par le nord-ouest de la France.

Nouveaux records de températures nocturnes

Canicule : le mercure continue à grimper. La nuit de mardi à mercredi a été une fois de plus exceptionnellement chaude sur une très large moitié sud de la France jusqu’au Bassin parisien. De nombreux records de chaleur nocturne ont été battus.
Par exemple, le mercure n’est pas descendu en dessous de :

  • 26,0 °C à Nice (battant les 25,2 °C d’hier mardi) ;
  • 25,6 °C à Alistro (ancien record 24,7 °C le 28/06/2003) ;
  • 23,3 °C à Toulouse (ancien record 22,1 °C le 19/06/2017) ;
  • 22,9 °C à Rodez (ancien record 21,2 °C le 26/06/1986 ;
  • 20,7 °C à Courdimanche (ancien record 19,8 °C le 28/06/2005) ;
  • 20,1 °C à Mende (ancien record 18,8 °C le 26/06/2003) ;
  • 18,8 °C à Superbesse (1 280 m d’altitude, ancien record 18,5 °C le 28/06/1986 😉
  • 12,3 °C au Pic du Midi (2 880 m d’altitude, ancien record 12,1 °C le 30/06/1968).

Source Météo France

 
 

 

Share Button
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com